www.forum-bretagne-vivante.org
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
 

 figuier

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie madeleine Brillet



Date d'inscription : 29/10/2011

figuier Empty
MessageSujet: figuier   figuier EmptyMar 1 Nov 2011 - 12:54

Bonjour,

Il se trouve que dans les environs de Pontivy, on trouve des figuiers et je me suis lancée dans un petit texte sur le figuier, que vous trouverez ci-après

Le Figuier
Ficus carica L.

Le Ficus carita L., sauf erreur, est celui que nous connaissons bien, il est originaire d’Asie Mineure.
Il s’est bien acclimaté dans le Midi de la France et aussi dans l’Ouest, en Bretagne, aux endroits les plus chauds.
Il existait à Roscoff (Finistère) un figuier dont les branches soutenues
par des étais, couvraient 600 m2 et il aurait été planté en 1621. Ce figuier a été abattu aux environs des années 1990, pour faire place à la construction d’immeubles, le terrain appartenait à une congrégation religieuse.
.
Il était déjà cultivé par les anciens Egyptiens qui avaient dressé de petits singes pour effectuer la cueillette des figues. Les branches du Figuier sont trop fragiles pour supporter le poids d’un homme.

Le figuier en botanique

Le type sauvage est appelé Caprifiguier (caprificus). Il pousse spontanément sur tout le pourtour méditérranéen, en particulier le Midi de la France.
Le Figuier supporte mal les gelées, c’est pourquoi on le plante souvent en situation abritée à l’abri d’un mur.
Le fruit est près du sommet des rameaux, le premier hiver il est petit, vert foncé en forme de poire de 1 à 2cm de long, mûrissant la seconde année jusqu’à devenir le fruit bien connu.
La figue est un curieux fruit.
Les fleurs mâles et les fleurs femelles sont fixées sur un capitule formant une véritable caverne. Le réceptacle, c'est-à-dire, la partie du capitule qui porte les fleurs, se développe, devient charnu et délicieux. (je n’ai point vu de mes yeux vus). En ouvrant la figue on met à jour de petits grains qui ne sont autre chose que les akènes, c'est-à-dire les fruits.
La communication avec l’extérieur est assurée par un minuscule pertuis ( l’ »oeil » ou « ombilic ») de telle sorte qu’un figuier ne semble jamais fleurir et ce sont les fleurs que nous mangeons..
Les botanistes grecs et romains pensaient que la fécondation des figues ne pouvait se faire que par un artifice de la nature, par la piqûre d’un insecte né du figuier sauvage. On suspendait donc dans les branches de l’arbre cultivé les fruits du Caprifiguier. Ce procédé, la caprification, paraissant bizarre, fût expliqué au XVIIe siècle par le botaniste Joseph Piton de Tournefort. En fait l’opération avait pour but d’accroître la production du Figuier d’automne, , un Figuier unifère, qui ne donne qu’une récolte par an. Les figues recueillies étaient séchées en les exposant au soleil puis en les faisant tremper dans une d’eau bouillante salée pour les assouplir..
Pour certaines variétés la caprification est indispensable pour avoir des fruits , tel le Figuier de Smyrne. La figue est infectée par le blastophaga psenes, insecte, dont la femelle a des ailes bien développées et le mâle reste aptère (sans ailes).
La caprification n’est pas nécessaire pour les Figuiers-fleurs ou bifère, c'est-à-dire qui donnent deux récoltes par an, l’une au printemps, l’autre à l’automne.
Pendant longtemps on a cru que le blastophaga psenes transportait le pollen du Caprifiguier à l’intérieur de la figue, il semblerait qu’il n’en soit rien.
Donc la piqûre de cet insecte favoriserait la maturation et le grossissement de la de la figue. Quand l’insecte n’est pas là, pour le remplacer, une piqûre légère à « ‘œil » du fruit quand il commence à rougir avec une aiguille ou une paille trempée dans l’huile suffit.

Un petit mot sur l’insecte : le blastophaga psenes ( du grec »qui mange les germes ») naît dans les fruits du figuier sauvage. Les deux sexes vivent dans la même figue par centaine, ils effectuent leur développement dans les ovaires de celle-ci, ils y forment une cécidie (galle), les mâles en sortent les premiers, ils explorent la figue dans laquelle ils passent toute leur vie sans sortir à l’air libre ; lorsqu’ils rencontrent une galle contenant une femelle non éclose, ils la fécondent à travers la paroi de l’ovaire floral ; la femelle s’échappe ensuite et sort par l »œil » de la figue, s’envole , va pénétrer dans une autre figue.


Le figuier est un arbre chargé d’Histoire.

Dans l’Antiquité la figue avait un sens obscène qu’elle n’a jamais tout à fait perdu et le figuier était considéré comme un arbre impur et inquiétant.
Il a un lien avec le bouc : en grec il est nommé tragos « le bouc » et le mot latin caprificus (figuier sauvage) vient de caper « le bouc ».
Le figuier est lié à Dyonisos et surtout à Priape le Dieu lubrique de la fécondité .
A Rome, il est lié au Dieu Mars, et il était censé avoir abrité les jumeaux divins Romulus et Rémus.
Son dépérissement annonçait les pires malheurs publics ,, aussi lorsqu’il se desséchait les prê-
tres en plantaient un nouveau.
Jésus en fit une parabole, : le figuier symbolise la synagogue qui n’ayant pas reconnu le Messie de la Nouvelle Alliance , il ne porte pas de fruits
Dans l’Ancien et le Nouveau Testament , l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal pourrait bien avoir été un figuier.
Dans le livre des Rois, on lit que les arbres dans leur ensemble demandèrent au figuier de régner sur eux. Selon la légende , , il donne sa protection aux âmes qui viennent sous la forme d’oiseaux se poser sur ses branches

La figue comme aliment

Elle est considérée comme un excellent aliment.

La figue contient une importante quantité de glucides ,est riche en vitamines, a un pouvoir calorifique élevé,- trois fois supérieur dans le fruit sec,- elle est facile à digérer et est légèrement laxative.
Selon Pline , elle augmente la force des jeunes gens, améliore la santé des vieillards et diminue les rides.
Platon recommandait les figues aux philosophes parce qu’ »elles renforcent l’intelligence » ; on sait aujourd’hui qu’elles combattent efficacement l’asthénie nerveuse .
En Grèce , la figue , surtout sèche, joue un rôle important dans l’alimentation ; on a trouvé des mentions de repas frugaux composés de pain d’orge, de fromage de chèvre et de figues.
Naguère , les femmes en mangeaient beaucoup avant leur terme, les figues rendaient l’accouchement plus prompt et plus facile.
Une décoction de figues sèches, et cela depuis l’Antiquité peut être utilisée en gargarisme contre les irritations de la gorge, l’enrouement et les fluxions dentaires, ma mère faisait cette décoction et la buvait contre la constipation.
Une figue sèche posée sur un abcès dentaire le fait mûrir




Revenir en haut Aller en bas
JAC

JAC

Date d'inscription : 03/05/2011
Localisation : Rennes

figuier Empty
MessageSujet: Re: figuier   figuier EmptyMar 1 Nov 2011 - 16:56

Bravo Marie Madeleine
Très instructif ! 20
C'est vrai que la pollinisation du figuier est surprenante !
(Et les figues sont délicieuses Very Happy )

_________________
Golawil
"L'homme regarde la fleur, la fleur sourit." (Koan zen). Essayez de le ressentir    Wink
Revenir en haut Aller en bas
sylvia

sylvia

Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 54
Localisation : finistére

figuier Empty
MessageSujet: Re: figuier   figuier EmptyJeu 17 Avr 2014 - 8:36

bonjour , je "remonte" le post pour vous montrer une photo ..

" J' aère " progressivement une vieille haie , et qu' est ce qui pousse sauvagement en son milieu ? un figuier lol. il mesure un petit deux mètres

figuier P1180210
Revenir en haut Aller en bas
 
figuier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opuntia ficus-indica , le figuier de Barbarie
» Figuier
» céanote et figuier
» figuier de barbarie?
» commentaires sur figuier carica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bretagne Vivante :: Les Naturalistes de L'Ouest :: Botanique-
Sauter vers: